Ce n’est pas pour rien si les vins sont conservés et vieillis dans des caves sombres et humides à des températures réduites. Ce genre d’environnement est important pour que la boisson soit savoureuse à souhait. Mais à quoi sert vraiment l’humidité dans le processus de vieillissement ?

Pourquoi contrôler l’humidité de sa cave à vin ?

L’humidité est sans doute l’un des piliers du vieillissement du vin que beaucoup d’amateurs négligent beaucoup trop. C’est quelque chose de peu connu, mais il y a un rapport avec le fameux bouchon en liège de la bouteille. C’est la première barrière qui empêche l’air d’entrer en contact avec le vin. De ce fait, un bouchon qui manque d’humidité, c’est la garantie d’un dessèchement de celui-ci. Le scellage est ainsi affaibli, ce qui va permettre à l’air d’entrer et permettre l’oxydation du breuvage. L’idéal serait de maintenir un taux constant de 60 à 75 %. Encore une fois, il faut impérativement empêcher cette oxydation, car le goût du vin en serait complètement altéré.

Par contre, en cas de dépassement du taux recommandé, il y a également de mauvais effets, même si c’est moins grave. Toujours du côté des bouchons, c’est un facteur de dégradation qui empêchera un vieillissement à long terme. En outre, l’étiquette, qui sert à identifier le vin, sera aussi impactée par trop d’humidité. Heureusement, il existe des solutions afin d’assurer le maintien d’un niveau correct. La première chose à faire serait d’installer un humidimètre pour faire un suivi précis selon cette source. De cette manière, il sera possible de prendre rapidement des mesures dans le cas où les taux ne sont pas adéquats. Pour rectifier un manque d’humidité, il faut arroser le sol. Attention, la température aussi, par exemple, est un facteur à ne pas négliger non plus.

Profil de la case à vin idéale

Pour qu’un vin puisse vieillir de la meilleure des manières possibles, il faut que la cave à vin  soit bien évidemment enterrée. Comme il a été précédemment mentionné, la température est importante, et elle doit être maintenue à 12 °C. Le type de sol est, lui aussi, essentiel. Il doit notamment être en terre battue. Ces critères-là sont difficiles à remplir, et ça exige certains moyens assez importants. Il va falloir de bons isolants et certaines technologies, comme les climatiseurs, pour maintenir la bonne température et une excellente humidité dans le cas où la cave n’est pas enterrée. Sinon, il est possible d’opter pour des caves à vin électriques.

Faire vieillir du vin ou simplement le conserver n’est pas une mince affaire. Il faut faire attention à beaucoup de facteurs, comme l’humidité. Pour pouvoir en assurer le contrôle, le mieux, c’est d’opter pour des technologies de mesure comme l’humidimètre.

Catégories : Cave à vin

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *