Avoir une cave n’est et n’a jamais été une condition sine qua non pour se permettre d’avoir quelques bouteilles de vins à sa portée. En effet, que l’on habite une maison, une ferme ou un appartement, il est des règles inchangeables et constantes à la bonne conservation du vin au fil des ans.

Quelles sont ces règles et comment les respecter ?

Règle N° 01 : A défaut d’avoir une cave à vins, vous pouvez disposer d’un réfrigérateur à vins ou d’armoires conçus spécialement pour la conservation du vin en le protégeant de la lumière et de l’humidité.

Règle N° 02 : UNE OBSCURITÉ PARFAITE ! Il est essentiel de garder votre vin à l’abri de toute source lumineuse naturelle tel que le soleil et les ultraviolets ou artificielle comme les néons car cela va non seulement endommager la bouteille mais en plus, donner à votre vin un goût amer de façon irréversible. Il faut donc, au contraire, privilégier les ampoules incandescentes à faible puissance ou se procurer des armoires à vitres traitées anti-UV.

Règle N° 03 : ZERO VIBRATIONS ! Vous ne le saviez peut-être pas mais il est très important que votre vin, dans son repos, ne subisse aucune vibration et aucun mouvement à proximité qui pourrait perturber son sommeil profond. Il vous est donc conseillé de l’éloigner de toute route, voiture ou machine à laver ou simplement vous procurer un système adapté qui associe un compresseur désolidarisé et des amortisseurs.

Règle N° 04 : TEMPERATURE OPTIMALE ! Elle est la condition impérative à respecter car des températures trop élevées par exemple vont accélérer le processus de maturation de votre vin et par conséquent le détruire. Pour éviter le cas échéant, il est recommandé de garder votre vin à une température constante et optimale variant entre 10°C et 14°C et ainsi maintenir une bonne isothermie le long de ce processus et des saisons.

Règle N° 04 : HYGROMÉTRIE ADAPTÉE ! Le bouchon de liège étant très sensible à l’humidité, il est important de la maîtriser pour qu’il reste spongieux et parfaitement hermétique ce qui lui permettra d’effectuer son rôle de barrière de régulation entre l’air oxydant et le vin. Il est donc recommandé de l’ajuster de façon optimale avec un taux d’hygrométrie aux alentours de 75%. Ce taux dépassé, cela risquerait d’abîmer les étiquettes et de provoquer des moisissures au niveau du bouchon. Notez bien qu’une forte humidité n’est pas préjudiciable au vin mais uniquement à l’étiquette.

Règle N° 05BONNE AÉRATION ! Une bonne et permanente circulation d’air est très importante afin d’éviter toute mauvaise odeur ou odeur parasite et moisissures qui augmenteraient le risque de contamination et donc interférer dans le processus de maturation et bonne conservation du vin. Pour éviter ces soucis, il est nécessaire de prévoir un système de ventilation qui pourra renouveler en continu l’air de votre cave ou endroit de conservation de façon naturelle et qu’il soit lent, neutre et filtré.

Règle N° 06 : LA POSITION ! Vous l’avez sans doute déjà remarqué auparavant, il est nécessaire que vos bouteilles soient disposées de façon horizontale dans votre armoire, car le vin supporte mal les trépidations, tout en veillant à les espacer suffisamment pour que l’air circule de façon convenable entre elles.

Règle N° 07 : LA PATIENCE ! A elle seule, elle est la règle de base pour savourer un bon vin spécialement en ces fêtes de fin d’année.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Catégories : Vin

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *